Critiques de films Capsule du Festival du film de Floride 2018 – Filmy Hit Links

Critiques de films Capsule du Festival du film de Floride 2018

If You Need Download Link Please Disable Your Adblocker. This site protected the movie download links in a safe and secure way. Just education purpose.. insurance policy

Le 27e festival annuel du film de Floride, produit par le Enzian Theatre et organisé dans le centre de la Floride chaque mois d’avril, propose près de 200 longs métrages et courts métrages provenant de pays du monde entier, ainsi que des invités célèbres, des événements spéciaux, des forums de films et des fêtes. Le festival de cette année inclut des films en compétition dans des longs métrages narratifs et des programmes documentaires, ainsi que des projections spéciales de films gastronomiques, de films internationaux, de films de minuit, de programmes pour la famille et de films de Floride. Un échantillon de films examinés dans différentes catégories figure ci-dessous.

Trois étrangers identiques

Dans les films Spotlight. Documentaire.

Ce documentaire captivant raconte l’histoire de trois jeunes hommes vivant à New York qui apprennent à 19 ans qu’ils étaient des triplés séparés à la naissance et adoptés par trois familles juives différentes. Leur étrange réunion, combinée à leurs beaux visages et à leur personnalité extravertie, les a placés sur les couvertures de la presse écrite et les a invités à des talk-shows dans tout le pays. Leurs incroyables similitudes ont été notées: elles fumaient la même marque de cigarettes, aimaient les femmes plus âgées et faisaient partie de leurs équipes de lutte au lycée. Ils sont devenus les meilleurs amis et ont vécu ensemble. Ils ont même ouvert un restaurant appelé Triplets. L’histoire prend une tournure sombre lorsque leurs trois groupes de parents commencent à demander des explications sur les raisons pour lesquelles les garçons ont été séparés à l’origine. Un journaliste devient impliqué dans leur cas et la situation devient encore plus compliquée. Cette histoire est racontée de manière efficace à travers certaines scènes reconstituées, qui sont plus utilitaires que astucieuses, mais elles aident à susciter des émotions chez le spectateur. De vieilles vidéos maison, des séquences de nouvelles et des entretiens récents avec des membres de la famille, des amis et des chercheurs ont permis de mieux comprendre le mystère de leur séparation, mais les téléspectateurs – comme les frères – sont toujours aux prises avec des questions au moment du générique. Dirigé par Tim Wardle. Les stars David Kellman, Robert Shafran et Eddy Galland. Durée: 96 minutes. Classement MPAA: Non évalué. 4/5

Retour en Bourgogne

Dans la barre latérale de Food Films. En français, espagnol et anglais avec sous-titres anglais. Caractéristique narrative.

Ce drame narratif sincère capture l’ambiance enivrante du vignoble français où la majeure partie du film a été tournée. Le père de Jean l’a chassé de la maison avec sa froide critique et maintenant, 10 ans plus tard, son père le fait revenir en arrière. La visite de retour a beaucoup plus d’importance que le départ, car son père est en train de mourir. À la fin de la vie de son père, la nouvelle vie de Jean commence. L’aîné de trois enfants – tous léguant la maison et le vignoble également – Jean doit décider s’il souhaite rester, louer ou vendre son intérêt dans l’entreprise familiale établie de longue date. Profitant de ce moment pour mettre de l’ordre dans ses sentiments pour ses frères et soeurs, sa relation avec son père et la séparation de sa femme et de leur enfant, Jean est confronté à des décisions importantes, et cette fois, il ne peut pas simplement s’enfuir. Luxuriant, riche et stratifié, ce film présente une belle cinématographie, de superbes performances et une histoire à raconter. Profitez-en avec un verre de vin. Réalisé par Cedric Klapisch. Étoiles Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil, Jean-March Roulot, Maria Valverde. Durée: 113 minutes. Classement MPAA: non noté. 4/5

Têtes de ramen

Dans la barre latérale de Food Films. En japonais avec sous-titres anglais. Documentaire.

Ce documentaire appétissant présente les nouilles ramen sous un nouveau jour pour ceux qui ne vivent pas au Japon, où une culture fanatique existe pour les nouilles slurpables que l’on trouve dans ce traitement quotidien. L’histoire est principalement centrée sur Tomito Osamu, un chef qui continue de remporter les prix du meilleur ramen pour son bouillon unique qui mijote pendant trois jours complets avant de servir. Pour célébrer le dixième anniversaire de son petit restaurant, il fait appel à deux autres chefs de ramen réputés pour l’aider à préparer quelque chose de spécial pour cette journée. Tout comme ses ramen combinent une “infusion de sorcière”, ce documentaire inclut un peu de ceci et de cela. En plus de la vie professionnelle et personnelle de Tomito, le film entre dans un autre restaurant de ramen pour connaître les conseils de leurs chefs, retrace l’histoire animée des nouilles au ramen, visite un festival de ramen, puis revient à la fête du restaurant, qui dure depuis 10 ans. C’est un étrange mélange d’idées qui finit par satisfaire. Réalisé par Koki Shigeno. Etoiles Tomito Osamu. Durée: 93 minutes. Classement MPAA: Non évalué. 3,5 / 5

Borg McEnroe

Dans les films Spotlight. Caractéristique narrative. En anglais et en suédois.

Ce drame sportif commence par une étude du personnage de Bjorn Borg (Sverrir Gudnason), le phénomène de tennis contrôlé et froid en Suède. Des flashbacks révèlent comment il a appris à réprimer ses émotions, qui menacent maintenant de saper sa tentative de conserver sa place en 1980 comme joueur de tennis au premier rang mondial. En fin de compte, John McEnroe (Shia LaBeouf), sensation de tennis américain au tempérament colossal, a besoin de maîtriser ses émotions pour maîtriser son adversaire. Les deux acteurs semblent parfaitement adaptés à leurs rôles – à la fois émotionnellement et physiquement, ils incarnent pleinement leurs personnages instables et athlétiques.